Conseils, Dossiers, Mieux être

Les 6 points clés pour « mieux être » au travail

Temps de lecture: 4 min 14 s

Être heureux et épanoui au travail n’est pas une chose acquise.

La qualité de vie au travail dépend de nombreux facteurs et plusieurs éléments peuvent avoir une influence sur notre humeur. Ces facteurs liés au travail qui peuvent mener à l’épuisement professionnel ou pire, aux maladies professionnelles, ne dépendent pas que de nous même, ils dépendent aussi de l’environnement.

Alors comment avancer dans un contexte qui n’est pas toujours favorable au développement personnel ?

Nous pratiquons tous des métiers différents et pourtant, personne n’est à l’abri d’un burn-out ou d’une autre pathologie liée au travail (bore-out, stress, ennui, angoisse de retourner au travail…), les témoignages le prouvent (assistante de direction, conseiller commercial en banque, caissière en libre-service…). Alors comment d’autres personnes vivent très bien dans ce même type d’environnement ? Comment l’accepter nous aussi ?

A la suite de mon histoire, j’ai réalisé que, contre cet environnement, je ne pouvais rien faire. Je n’allais changer ni l’entreprise ni les personnes. Ce n’était pas mon rôle de toute façon, et j’allais continuer de m’épuiser à lutter contre quelque chose d’immuable si je n’arrêtais pas toutes ces pensées. Le refoulement d’émotions ne fonctionnait pas puisque cela m’a envoyé à l’hôpital, alors je devais gérer ces sentiments.

Aujourd’hui on parle de capital émotionnel.

Il est défini comme « l’ensemble des ressources inhérentes à la personne, utiles au développement personnel, professionnel et organisationnel » par Bénédicte GENDRON dans son livre Mindful Management & capital émotionnel. (Bénédicte GENDRON a été l’une de mes professeurs en cours de Bien-Etre au Travail).

Communiquer sur les émotions au travail permet d’améliorer la qualité de vie au travail et ainsi atteindre un capital émotionnel composé de nombreuses compétences telles que : l’auto-évaluation, l’autorégulation, l’empathie et l’aptitude à dialoguer (en utilisant la Communication Non Violente par exemple). La prise de conscience de ce capital émotionnel, qui nous est propre, forme l’intelligence émotionnelle dès lors que l’individu parvient à les comprendre et les maîtriser. Des chercheurs ont constaté que « les personnes ayant une intelligence émotionnelle élevée ont une plus grande propension à être satisfaite dans la vie » (PALMER, DONALDSON, & STOUGH, 2002), il semblerait donc que cette approche puisse améliorer la qualité de vie au travail.

La thérapie A.C.T

La thérapie A.C.T (Acceptance and Commitment Therapy : Thérapie d’acceptation et d’engagement) a pour but d’aider à accepter les évènements provenant de l’environnement mais aussi à s’engager dans une démarche positive quels que soient les facteurs internes à l’organisation qui jouent sur les émotions à travers 6 points clés.

6 points clefs pour être mieux au travail : moment présent, acceptation, rapport aux pensées, concept de soi, valeurs personnelles, engagement.

Le moment présent

Le rapport au temps est le premier élément qui permet à l’individu atteindre la pleine conscience et de pouvoir faire face aux évènements émergents de l’environnement ou de l’organisation. D’après les fondateurs de la thérapie A.C.T, il est préférable d’éviter de ruminer le passé (supprimant ainsi le sentiment de tristesse ou de nostalgie) et de trop penser à l’avenir (effaçant le stress ou les angoisses), nous avons tout intérêt à prendre les choses comme elles viennent. La notion de « moment présent » permet d’avoir une meilleure compréhension des raisons qui nous poussent à ressentir certaines émotions. Vous retrouverez des conseils pour (vraiment) s’arrêter et être dans le moment présent ici.

L’acceptation

Le deuxième élément est l’acceptation des évènements et émotions qui surviennent sans qu’on ne puisse les contrôler. Alors l’approche par le capital émotionnel privilégie une acceptation « active », en cela, nous ne devons pas refouler ces sentiments mais les accepter, cette méthode permet de prévenir les risques d’épuisement professionnel (souvent lié à l’évitement ou le refoulement de ces émotions).

Le rapport aux pensées

Le rapport aux pensées est différent suivant les personnes, certaines vont décrire une situation dans les détails, en précisant les éléments qui se rattache à sa personne et à son propre environnement, comme si tout était lié et que l’histoire qu’elle racontait était la seule et unique version, la réalité. Néanmoins, certaines personnes ayant atteintes la pleine conscience, prennent plus de recul vis-à-vis de la perception qu’ils ont d’une situation, conscientes qu’une multitude de facteurs entrent en compte dans cet environnement hyperconcurrentiel et qu’ils ne sont pas maîtrisables.

Concept de soi

La quatrième dimension du modèle est l’idée que l’individu se fait de lui-même via sa propre représentation et par la description que lui propose son entourage. En demandant à une personne de se décrire en situation professionnelle, nous pouvons détecter son degré d’acceptation et d’engagement, notamment si la conception d’elle même est détachée de l’environnement dans lequel elle évolue. Si vous vous décrivez seulement par des éléments liés au contexte interne ou externe à l’entreprise, il se peut que votre niveau de qualité de vie soit en clin à se détériorer si l’organisation venait à ne pas satisfaire vos attentes. La démarche A.C.T permet d’éviter le risque d’insatisfaction en se recentrant sur vos qualités intrinsèques (si vous manquez d’inspiration, il existe un test superbe. La page d’accueil est en anglais mais en vous inscrivant vous pouvez choisir la langue. En 15 minutes vous découvrirez les 24 super-pouvoirs que vous mobilisez le plus à ceux que vous « utilisez » le moins. Je conseille à quiconque de faire ce test par ici.) et en vous recentrant aussi vos compétences professionnelles et sur vos émotions.

Valeurs personnelles

L’avant dernière manière de participer soi-même au développement professionnel de sa carrière est de définir ses valeurs et les moyens d’action à mettre en place pour « être dans l’action » et bénéficier, in-fine, des avantages de l’amélioration de la qualité de vie au travail via la réalisation de soi. L’épuisement professionnel peut mener à la remise en question de ses propres valeurs de bases. Alors il est essentiel de retrouver quelles sont les vôtres à l’heure actuelle, elles auront probablement changé ou se seront renforcées, le tout est de les mettre au service de vos tâches quotidiennes pour redonner du sens au travail.

Engagement

Enfin l’engagement a pour but d’adopter un comportement en adéquation avec ses propres valeurs de manière à ce que l’action réalisée ait un sens. Le sens au travail est très important dans les organisations et au sein des équipes, et les managers de proximité (en particulier) doivent connaître les valeurs de ses salariés pour pourvoir les satisfaire et parvenir à l’épanouissement de chacun.

Peu d’ouvrages en français existent sur ce sujet pour le moment, mais si vous souhaitez en savoir plus sur la thérapie A.C.T ou sur le Mindful Management, rendez-vous ici.

▸ Vous avez besoin : de raconter votre expérience ou une anecdote, d’exprimer vos sentiments ou vos émotions, donner ou recevoir des conseils, d’écrire pour vous libérer, de témoigner pour aider les autres ou d’exposer un avis concernant : LE TRAVAIL ?

Le stoïcisme contre le burn-out ?

Et si le stoïcisme permettait d’éviter le burn-out et/ou de se remettre d’un épuisement professionnel ? Epictète (50-125 ap. J.-C) est un philosophe grec stoïcien, ancien esclave… Il n’a rien écrit mais ses élèves ont transmis des notes de cours, que l’on retrouve dans le «Manuel», avec les principes stoïciens permettant à l’homme de se… Lire la suite Le stoïcisme contre le burn-out ?

L’équilibre des 3 sphères

Quand le travail prend trop de place dans nos vie, il est peut etre temps de revoir ses priorités quant à son équilibre vie privée vie pro. Mais pour aller plus loin, on propose de prendre soin de sa 3ème vie. Un équilibre de sphères de vie qui permettrait de se sentir mieux de manière générale et surtout d’éviter / de guérir d’un burn-out.

Conseils gratuits

TravailEcoute.com

Mes services

Equoot.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s