Divers, Dossiers

L’ASTHÉNIE, quand la fatigue devient anormale.

J’ai découvert ce terme, l’asthénie, après mon burn-out lorsque j’ai lu le compte rendu d’hospitalisation.

Moi, je savais que la cause de mes symptômes physiques était liée à l’épuisement professionnel, mais aucun professionnel de la santé n’avait confirmé mon sentiment, celui d’être épuisé. Alors je voulais partager avec vous mes recherches à ce sujet.

Dissocier la fatigue « normale » et « anormale »

Fatigue normale : liée à un effort physique ou à une activité intellectuelle intense. Les symptômes sont souvent musculaires et cette fatigue survient en fin de journée. Votre énergie se recharge en dormant. Le signal d’alarme disparait avec une bonne nuit, vous n’êtes pas découragés, « tout va bien, vous vivez normalement et vous le savez » rappelle Henri Rubinstein dans son livre « Vivre sans fatigue ».

Fatigue anormale (l’asthénie) : subsiste même après le repos. Entraine une lassitude, une perte de force, une inefficacité intellectuelle, un manque d’énergie et donne l’impression d’être « lessivé », « épuisé », « vidé »… etc. Pierre Bugard, fondateur du Groupe d’études de la fatigue, défini l’asthénie comme « un état de fatigue sans cause immédiate, que le repos n’efface pas« .

La question à se poser : Mon sommeil est-il récupérateur ?

Les causes de fatigue « anormale »

Asthénie réactionnelle : provient d’une perturbation du mode de vie comme :

  • l’insuffisance au repos (manque de sommeil, décalages d’horaires répétés)
  • l’inadaptation du travail (surmenage, épuisement professionnel)
  • les condition physique perturbée (exercices physiques intenses, perte musculaire, malnutrition)
  • les problèmes familiaux ou psycho-sociaux

La question à se poser : Y a-t-il des éléments extérieurs, des conditions de vie qui puissent expliquer ma fatigue ?

Asthénie psychique (psychasthénie) : se manifeste par une lassitude matinale, une dépression existentielle et d’autres symptômes associés :

  • Troubles du sommeil
  • Perte de l’élan vital
  • Diminution de l’appétit

La question à se poser : Mon moral est-il impacté ? Ai-je remarqué des troubles psychiques (absence d’attention, impuissance à agir, manque de résolution, doute permanent, perte progressive du sens du réel), accompagnés généralement de troubles physiques (angoisse, manque d’appétit, insomnie, maux de tête) ?

Fatigue due à une maladie (causes organiques) : infections, l’insuffisance surrénalienne, l’hypothyroïdie, l’hyperthyroïdie, le diabète méconnu ou déséquilibré, les carences en fer, maladies musculaires ou neurologiques, cancers, maladie du sang, maladies d’origine digestives, cardiovasculaires et respiratoires, maladies d’origine inflammatoire ou auto-immune…

Ps: la fatigue peut être aussi liée à la prise de substances toxiques ou de médicament.

La question à se poser : Y a-t-il une maladie clairement identifiable qui puisse expliquer les symptômes ? Est-ce qu’un traitement pourrait les faire disparaitre ?

A savoir que les causes peuvent être multiples (ex : harcèlement au travail (fatigue réactionnelle) + prise d’anxiolytique (cause médicale) ou être dépressif (fatigue psychique) + risquer un licenciement (fatigue réactionnelle).

Ces différents aspects de la fatigue : physiologiques, psychologiques et socioculturels rendent le diagnostic difficile, mais qui de mieux placé que nous même (et notre entourage éventuellement) pour repérer les signes d’une fatigue anormale ?

Comment glisse-t-on vers l’asthénie ?

  • La fatigue apparait dès le matin. La nuit de sommeil n’est pas réparatrice. Toujours dans le lit, on rêve de la prochaine fois où l’on pourra venir se reposer. Une fois réveillé.e, la fatigue s’estompe mais revient dans la journée par des « coups de pompe brutaux » notamment après manger et le soir, une fois que la pression redescend.
  • Les troubles du sommeil n’arrangent rien. Difficultés à s’endormir ou pas envie d’aller se coucher. Nuit coupée vers 2 ou 3 heures du matin.
  • Les problèmes arrivent. Le sommeil n’étant pas réparateur, la fatigue augmente avec son lot de symptômes physiques et musculaires, mais aussi avec des difficultés psychiques et intellectuelles.
  • L’épuisement s’installe. Apparition de la fatigue nerveuse, anxiété, nervosité, irritabilité, pertes de mémoire, difficultés de concentration, apathie, agressivité, modification du caractère, tendance aux idées noires, pour Henri Rubinstein, c’est déjà le signe du surmenage.
  • La maladie voit le jour. Le reste du corps sur-réagit et envoie des signaux : maux de tête, malaises, troubles de l’alimentation, palpitations, fourmillements des extrémités, douleurs dans le cou et dans le dos, troubles digestifs… etc.
Quand la fatigue se transforme en maladie.

Quand on tombe dans l’épuisement « pathologique »

La limite entre le surmenage et l’épuisement pathologique n’est pas clairement définie.

En général, « tout bascule d’un coup ». La fatigue devient maladie. Nous avons conscience qu’il s’est passé quelque chose. Nous ne pouvons plus nier être épuisé.e. Cet état devient inquiétant et les signes psychiques « deviennent insupportables : angoisse, anxiété intenses, dépression profonde avec autodépréciation ».

Si les symptômes psychiques et physiques de la fatigue anormale durent plus de 6 mois, on peut parler d’asthénie chronique.

Syndrome de fatigue chronique : « état de fatigue intense et persistant où les systèmes de défense immunitaire son profondément perturbés ».

Les personnes atteintes de fatigue chronique perdraient 30 à 60% de leurs capacités. Avec ces recherches, j’ai eu la confirmation de mon intuition : cette fatigue extrême, liée à mon travail, m’avait rendue malade. Si ce sujet vous intéresse et que vous souhaitez que j’aborde plus en détail le lien entre épuisement professionnel et maladie, n’hésitez pas à me le dire !

Les sources : Henri Rubinstein : « Vivre sans fatigue » & Pr. E. Arlet, Dr M. Ecoiffier : « ASTHENIE »

@travailecoute

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s