Jeunesse au bord du précipice, Les témoignages

« C’est un contrat d’apprentissage mais elle ne m’apprend rien »

Temps de lecture: 54 s

Je suis assistante rédactrice en alternance dans une grande entreprise. Mais je travaille pour le pôle RSE, nous ne sommes que 2, ma tutrice et moi. Tutrice qui prône de belles valeurs, notamment le bien-être au travail… Mais ce n’est que pure hypocrisie.


C’est un contrat d’apprentissage mais elle ne m’apprend rien, je dois tout savoir. Je dois gérer le site via WordPress alors que je n’ai jamais utilisé cet outil avant.

Elle m’envoie un nombre incalculable de mails par jour avec des formules type « merci de faire ça, puis ça, et rapidement. »


Elle me donne du travail à faire pendant mes semaines de cours alors que je ne suis pas en entreprise.


Je suis en congés demain soir et elle vient de m’envoyer une longue liste d’articles à rédiger et autres tâches à effectuer impérativement avant fin décembre, pendant mes congés donc…


Elle ne veut pas payer de graphiste alors elle m’ordonne de créer tous ses visuels et logos, en un temps record, alors que ça me prend beaucoup de temps, je dois donc continuer à avancer le soir et le week-end. Et après tout ça elle me dit qu’à la rentrée de janvier je vais devoir « travailler plus et plus vite »… Cette personne est pour moi une réelle source d’angoisse.

Les jeunes, touchés par l’épuisement professionnel

Ils témoignent :

« Ca me dégoûte du monde du travail alors que je suis en début de carrière. »

Toutes mes expériences professionnelles depuis mon entrée sur le marché du travail (stages inclus) ont été marqués soit par la présence de personnes toxiques qui malmènent de manière totalement décontractée leur collègues j’ai également été confronté à des défaillances managériales (manque d’organisation manque total d’éthique et de bienveillance de la direction).

Lire la suite

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Vous avez besoin d’aide ? D’être écouté ?

Je suis là.

Moi aussi, j’ai vécu un burn-out pendant mon alternance.

Je raconte mon histoire ici.

Retrouvez également les conseils qui m’ont le plus aidés :

L’équilibre des 3 sphères

Quand le travail prend trop de place dans nos vie, il est peut etre temps de revoir ses priorités quant à son équilibre vie privée vie pro. Mais pour aller plus loin, on propose de prendre soin de sa 3ème vie. Un équilibre de sphères de vie qui permettrait de se sentir mieux de manière générale et surtout d’éviter / de guérir d’un burn-out.

Lire la suite

Les 6 points clés pour « mieux être » au travail

La thérapie A.C.T (Acceptance and Commitment Therapy : Thérapie d’acceptation et d’engagement) a pour but d’aider à accepter les évènements provenant de l’environnement mais aussi à s’engager dans une démarche positive quels que soient les facteurs internes à l’organisation qui jouent sur les émotions à travers 6 points clés.

Lire la suite
Comportements toxiques, Les témoignages

« Je connais des collègues qui consomment de la cocaïne pour tenir le rythme »

Temps de lecture: 1 min 15 s

Bonjour, je viens de découvrir ton travail. Bravo et merci !

Perso je travaille en communication et c’est considéré comme normal de faire systématiquement des heures supplémentaires (pas payées of course). Il y a une sorte de culture malsaine de « qui tiendra le plus longtemps » (surtout en agence mais pas que).

Je connais des collègues qui consomment de la cocaïne pour tenir le rythme (en marketing publicité et journalisme c’est assez connu).

Au début, en sortant de mes études, je pensais normal aussi de donner tout ce que j’ai pour « mériter » ma place. Je commençais à 9h30 et rentrais à 22h, 23h chez moi. Je bossais le weekend. 60h par semaine c’était normal. Puis j’ai commencé à tout simplement être moins efficace dû à la fatigue et on ne m’a pas renouvelé mon contrat.

Lire la suite « « Je connais des collègues qui consomment de la cocaïne pour tenir le rythme » »
Comportements toxiques, Les témoignages

« Quand je parle de mon job j’ai toujours la gorge serrée et les larmes qui me montent aux yeux »

Salut salut, je suis une personne sensible et je le sais. Je suis dans une entreprise depuis 4ans et demi.

Et je sais que je me rend malade.

Cela fait 2 ans que j’ai le job de mes rêves. Mais l’ambiance au bureau, n’a rien à voir avec ma façon de penser. Des femmes, qui pourraient être ma mère. Une ambiance piquante, à toujours regarder, commenter, se critiquer…


Au début j’ai ressenti énormément cette pression, j’ai fini au bout de quelques mois avec une pancréatite de cause inconnue. Et un seul médecin m’a dit : « votre travail comment ça va ? Vous êtes stressé ?« 


Même si j’essaie de lâcher prise, quand je parle de mon job j’ai toujours la gorge serrée et les larmes qui me montent aux yeux. J’ai beaucoup de mal à savoir comment je peux guérir. C’est mon chéri qui a vu la vidéo de Lucie et qui m’a dit c’est un peu toi.

Découvrez les conseils qui m’ont le plus aidés

Chargement en cours…

Un problème est survenu. Veuillez actualiser la page et/ou essayer à nouveau.

Vous aussi, vous souhaitez témoigner ?

Sur TravailEcoute, vous pouvez partager votre expérience anonymement et gratuitement.

Pour être recontacté, n’hésitez pas à laisser vos coordonnées (on peut discuter par écrit mais je peux aussi vous appeler).

Pour aller plus loin, je propose des services personnalisés, aux entreprises, aux travailleurs et aux étudiants.

Fonction publique, pas épargnée, Les témoignages

« Il ne s’agit pas uniquement de me plaindre mais d’alerter »

Mardi 10 Novembre 2020, les enseignants sont en grève. On dit qu’ils dénoncent un protocole sanitaire très insuffisant, c’est vrai. Mais le problème est bien plus large.

Voici le témoignage de Justine.

Lire la suite « « Il ne s’agit pas uniquement de me plaindre mais d’alerter » »
Caissière en libre-service, Comportements toxiques, Les témoignages

Chasser les peurs individuelles et l’égoïsme

L’entreprise a besoin d’évoluer vers la prise en compte de l’autre et si l’on n’a pas fait un tant soit peu le tour de soi-même, comme le dit si bien Fabrice Luchini, comment peut-on s’intéresser à autrui ?

Lire la suite « Chasser les peurs individuelles et l’égoïsme »