Conseils, Dossiers, S'arrêter

Pourquoi et comment s’arrêter (VRAIMENT)

Nous connaissons tous quelqu’un qui se plaint de son travail, quelqu’un au bord du burn-out, épuisé, à bout de nerf. Vous-même êtes peut-être liés à un environnement nocif pour votre santé physique et/ou mentale, probablement dans l’impossibilité de quitter cet emploi pour quelque raison que ce soit, vous menez un grand risque (j’en sais quelque chose). Au péril de notre vie, nous nous levons le matin pour affronter la journée qui démarre.

Certains diront « pourquoi s’obstinent-ils ? ».

  • Parce qu’ils aiment leur travail, pas forcément l’entreprise dans laquelle ils travaillent, ni le dirigeant, ni les collègues, ni l’ambiance, mais ce poste, ils ne souhaitent pas s’en défaire. Rappelons que les personnes les plus à mêmes d’être confronté au burn-out, sont ceux qui ont un grand sens du travail, d’un travail fait avec passion, en mobilisant l’ensemble des valeurs qui lui semblent utiles à l’exécution d’une tâche. Alors, quand il s’agit d’abandonner, de donner moins ou selon des valeurs auxquelles on ne croit pas, nous préférons subir, courber le dos, espérer que nous pourrons faire quelque chose ou que les choses s’amélioreront.
  • D’autres sont contraints de retourner dans leurs organisations parce qu’ils sont dépendants de celle-ci financièrement, ils ont contracté un emprunt, ils font vivre une famille.
  • Parce que ne pas travailler ou s’arrêter un temps, peut être vu d’un mauvais œil, par l’entourage ou la société plus largement.
  • Parce que la plupart n’osent pas demander une rupture conventionnelle et que Pole Emploi n’aide ceux qui démissionnent que des cas bien spécifiques (déménagement, nouvelle activité, départ en formation, non-paiement de votre salaire, actes délictueux au travail, création ou reprise d’entreprise, service civique ou volontariat, reliquat de droits)
  • Parfois il faudra même que certains (comme moi) se retrouvent dans l’impossibilité physique de se rendre au travail pour enfin réaliser qu’il ne s’agit pas d’un environnement dans lequel ils pourront évoluer, se développer et s’épanouir. En culpabilisant de prendre des congés ou de se mettre en arrêt maladie, on peut vite se retrouver dans l’obligation de stopper la machine, contre son grès.
  • Et pour plein d’autres raisons qui appartiennent à chacun…

Alors prendre un moment pour se retrouver est très important si l’on veut sortir de cet engrenage nuisible. Inutile d’attendre que le corps nous envoie des alertes, en plus de cela, ce n’est même pas sûre que nous puissions les percevoir si nous avons « la tête dans le guidon ». Prendre du temps pour se poser et/ou se reposer, c’est donc essentiel pour être pleinement lucide, stable émotionnellement et en bonne santé. Alors n’hésitez plus à prendre ce temps !

Alors comment faire pour vraiment s’arrêter ?

Je voudrais partager avec vous un enseignement du Dalaï Lama que j’ai découvert dans la vidéo de Serge Marquis :

"Si nous pouvons faire quelque chose, agissons. Si nous ne pouvons rien, vivons l'instant présent, sans regret ni catastrophisme. La plupart de nos craintes ne se réaliseront jamais. Nous avons le droit et le devoir de profiter de chaque instant de bonheur sans le gâcher par nos préoccupations. Je vous souhaite de vivre, plus dans le présent et moins dans un futur peuplé de soucis et de craintes. Le présent vous appartient, le futur ne vous appartient pas. Vivez chaque moment qui passe pour ce qu'il est et non pour ce qu'il aurait pu être..."

« Si nous pouvons faire quelque chose, agissons. Si nous ne pouvons rien, vivons l’instant présent, sans regret ni catastrophisme. La plupart de nos craintes ne se réaliseront jamais. Nous avons le droit et le devoir de profiter de chaque instant de bonheur sans le gâcher par nos préoccupations. Je vous souhaite de vivre, plus dans le présent et moins dans un futur peuplé de soucis et de craintes. Le présent vous appartient, le futur ne vous appartient pas. Vivez chaque moment qui passe pour ce qu’il est et non pour ce qu’il aurait pu être… »

Cette période sera bénéfique pour vous, en accord avec vous-mêmes, avec vos valeurs, vous faites ce qui vous plait. Il n’y a aucun mal à prendre du temps pour soi. Il n’est pas mal de prendre du temps pour respirer, pour ralentir, pour admirer les choses simples de la vie. Non vous ne planez pas, au contraire, vous êtes connecté. Bien en place, à votre place.

Avez-vous envie de vous arrêter mais vous n’osez pas ? Vous vous êtes arrêtés et cela n’a pas suffi ? Vous êtes arrêtés mais vous ne faites que penser au travail ? Vous êtes arrêtés et le travail vous manque ?

Racontez nous ICI !

Pourquoi est-il si important de se libérer pour continuer d’avancer ? Par où commencer ? Quelles sont les étapes sur lesquelles communiquer ? Toutes les réponses ici.

Pas encore prêt.e ?

On s’appelle, on en discute 💜

Equoot.com

7 réflexions au sujet de “Pourquoi et comment s’arrêter (VRAIMENT)”

  1. Le site travailecoute.com permet de publier son histoire pour se libérer comme ceux qui ont déjà déposer leurs récits via la page d’accueil (que vous pouvez retrouver dans la rubrique témoignages). Mais si vous ne souhaitez pas témoigner publiquement et toujours anonymement alors on peut aussi échanger par mail ou par téléphone, gratuitement bien sûr, en me laissant vos coordonnées sur contact.travailecoute.com ou en remplissant le formulaire sur le page d’accueil. Le site, je l’espère, s’améliorera avec le temps =)

  2. Je publierai une série d’articles prochainement sur comment retrouver goût au travail petit à petit. Mais je vous rassure, c’est normal de ne pas avoir envie. Comme dans une relation d’amour passionnée qui s’est mal finie, il faut du temps pour se retrouver avant de pouvoir imaginer une nouvelle relation. Quand vous êtes assise, vous êtes assise comme dirait le Dalaï-lama, il y a énormément de bienfaits à ne rien faire surtout après un épuisement professionnel 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s