Comportements toxiques, Les témoignages

« Elle sait retourner la faute, personne ne fait rien. »

Temps de lecture : 1 min 38 s

Hello, je souhaite partager mon témoignage car je crois me retrouver avec une perverse narcissique comme DG. Comme on le sait tous, colporter des rumeurs, parler mal des gens ou juste critiquer le physique d’un employé ça ne se fait pas. Ma DG est la personne de la boîte qui véhicule tout ça.

Lire la suite « « Elle sait retourner la faute, personne ne fait rien. » »
Comportements toxiques, Les témoignages

« J’avais l’impression d’aller en prison alors que j’étais une victime. »

Bonjour,

J’envoie cette bouteille à la mer comme une lettre qui me permettra peut-être de guérir.


J’ai commencé à travailler dans un service de recouvrement, au début cela se passait plutôt bien même si l’ambiance au travail n’était pas au beau fixe et que je ne me sentais pas vraiment intégrée.

Lire la suite « « J’avais l’impression d’aller en prison alors que j’étais une victime. » »
Divers, Jeunesse au bord du précipice, Les témoignages

Start-up : un monde où tout semble cool et simple.

Voici ma contribution qui, je l’espère, servira à quelqu’un ou quelque chose.

J’ai obtenu mon premier poste après mon diplôme assez rapidement dans une start’ up. Un monde où tout semble cool et simple.

SPOLIER ALERT : c’est tout le contraire.

Lire la suite « Start-up : un monde où tout semble cool et simple. »
Jeunesse au bord du précipice, Les témoignages

« Sur la route je me disais un coup de volant et je n’irais pas en stage »

Actuellement étudiante infirmière en 3ème année normalement bientôt le diplôme juillet si tout va bien. Mais je ne sais pas si j’arriverai au bout de cette formation ou si cette formation viendra à bout de moi. Tout est parti il y a 2 mois d’un stage en hôpital ou je me suis fait rabaisser pendant 5 semaines. J’y allais avec la boule au ventre tous les matins en pleurant. Sur la route je me disais un coup de volant et je n’irais pas en stage mais je n’ai jamais oser aller au bout. Aujourd’hui presque 2 mois ont passés et pourtant j’en garde des marques. Je ne dors plus la nuit je continue de pleurer tous les jours sans raison je n’arrive plus à manger correctement je sens que je suis en train de perdre pied et que cette formation est en train de me détruire. Je ne sais pas si je vais réussir à tenir les 6 mois qu’il me reste sans mettre en péril ma santé. Cette formation ce métier peut être destructeur.