Les témoignages, Quand le corps parle...

« Si l’argent était une langue, il faudrait que j’en apprenne les rudiments »

« Tu n’as pas à prendre de vacances… tu n’es pas une employée à problèmes, tu n’es pas mère célibataire avec des enfants… »


« Si j’étais toi, je ferais ce qu’ils vont te dire sans broncher… »


« Si tu prends tes vacances, tu seras dans le viseur des licenciements économiques. Tu auras pris des vacances donc tu n’auras pas contribué comme tout le monde pour sauver la boîte ! »


« Tu étais en télétravail ? écoute, la déclaration à temps partiel sur ton bulletin c’est pour sauver vos postes et sauver la boîte. Estime-toi heureuse et reconnaissante d’avoir encore du boulot ! »


« Tu n’auras qu’une semaine de vacances et la deuxième on la fait sauter ? ça te va ? »


NON. Non, ça ne va pas.

Lire la suite « « Si l’argent était une langue, il faudrait que j’en apprenne les rudiments » »
Autres, Quand le corps parle...

« C’est le burn-out, c’est la première fois de ma vie que j’entends ce nom et je ne sais pas que cette maladie va être la plus dure étape de ma vie. »

Bonjour, je suis en burn-out également.

Août 2016, je me retrouve le dos complètement bloqué, je vais voir des tas de spécialistes qui ne comprennent pas. Plus on avance et plus je suis apeurée car je ne trouve pas de position pour ne pas avoir mal, je ne sais plus me retourner dans mon lit. Je crois que je vais finir mes jours handicapée à souffrir sans une minute de repos. Je pleure sans savoir pourquoi. Ensuite, arrivent les crises d’angoisses, je ne parviens plus à gérer ma respiration. Alors, j’appelle le médecin, plusieurs fois par jour. Je ne supporte plus rien, ni la télévision ni le bruit, même celui de l’eau qui remplit la baignoire m’agace. Au bout de quelques jours, je savais que si je devais rester comme ça, que je ne le supporterais pas. Que me restait-il comme solution ?

Lire la suite ▼
Caissière en libre-service, Les témoignages, Quand le corps parle...

« Les moqueries, la pression perpétuelle et les reproches d’un travail soit disant mal fait, étaient mon quotidien… »

Bonjour à tous. Voilà, aujourd’hui j’ai décidé de vous faire part de mon histoire, je dis cela car ce n’était pas seulement mon quotidien au travail mais ce que j’ai vécu ou même subi…

Après avoir élevée ma fille pendant 9 mois, en mars 2015 je reçois un coup de fil pour un entretien d’embauche pour un CDD de 5 mois en tant que caissière employée libre service. Quelle joie ! J’allais enfin reprendre une activité et une vie sociale même si cela n’allait pas être simple car je devais laisser ma fille, bref…

Après une formation d’une journée à la direction régionale, j’attaque le lundi suivant. La réalité fut bien différente par rapport à celle que l’on nous avaient présentée ! Rapidité (ou précipitation même…) et efficacité étaient les maîtres mots. Un jour, après une journée difficile à dépoter 6 palettes dans l’après midi, avoir été en 2ème caisse, je devais passer le balai et l’auto-laveuse avant la fermeture du magasin. Éreintée, j’exécute ma tâche sans trop réfléchir tellement mes jambes et mon dos me faisait souffrir. Nous nous saluons et partons chacun de notre côté.

Lire la suite ▼